4 août 2018

Alerte crapaud




Encore un fléau de l'été pour nos chiens, en particulier pour les jeunes qui vont trouver très amusant de jouer avec ces bestioles …

Après la guêpe, Niels a testé le crapaud ! Et pourtant on était vigilants pour la sortie du soir, mais par ces fortes chaleurs il est allé en débusquer un en pleine journée, au frais sous un buisson. 





Moins connu que d'autres, le danger lié au crapaud est pourtant bien réel et le chien a plus de chances d'en rencontrer un qu'un serpent.
On le trouve dans toutes les régions principalement d'avril à septembre, il existe plusieurs variétés et toutes sont toxiques. Il semble que juillet et août voient un pic des envenimations. 

La peau du crapaud présente des glandes sécrétant un venin qui est expulsé lorsque le chien va mordre, ce venin est neuro toxique et cardio toxique. 
C'est une urgence vétérinaire, l'issue est souvent mortelle, et pas seulement pour les petits chiens comme on l'entend souvent plusieurs sujets de grandes races ont succombé à l'envenimation. 

Les signes 
Le premier signe qui doit alerter est une salivation immédiate et importante. 
Lors de l'étape suivante le chien sera abattu, va vomir, peut être pris de convulsions, avoir une démarche mal assurée qui traduit une atteinte neurologique.   

Comment agir 
Si vous avez vu le chien avec le crapaud dans la gueule, il faut le rincer immédiatement et abondamment : bouche, museau, langue…
Vous pouvez prendre sans risque le crapaud avec les mains , le venin n'est toxique qu'au contact d'une muqueuse. 

Contactez rapidement un vétérinaire, il n'y a pas d'antidote au venin de crapaud , plus la prise en charge est rapide plus vous avez de chances de sauver votre animal. 

Prévention
Surveillez le chien qui sort à la tombée de la nuit, et ne laissez pas vos animaux dehors la nuit. 




19 juillet 2018

Bon anniversaire, Eliott.


Eliott fête ses 9 ans aujourd'hui !

Un camembert à partager avec Alawa et Isathys .

Tous les copains de 100% Landseer lui font caresses et léchouilles et lui souhaitent encore de belles année.


17 juillet 2018

Stériliser ou non une femelle


Dans un article du dernier numéro de la revue nous expliquons que contrairement à  certaines idées reçues, une chienne n'a pas besoin d'avoir au moins une portée dans sa vie (comme on l'entend encore parfois) pour vivre heureuse et équilibrée et que l'on peut faire stériliser sa chienne en toute bonne conscience. 




Quant à savoir à quel moment pratiquer l'opération... Là est la grande question ! 
Comme nous l'avons d'ailleurs noté, c'est à chacun de prendre conseil auprès de son vétérinaire. 

Ophélie du Domaine des pins d'Aurécanie, 5 mois


Cependant, les propriétaires de femelles sont souvent bien embêtés pour prendre une décision. Ce sujet a été abordé dans le numéro 4 de la revue, mais pour nos nouveaux adhérents voilà un bref résumé.

En effet, selon les praticiens les avis divergent ; certains vous conseilleront une intervention avant les 1ères chaleurs afin de réduire au maximum les risques de tumeurs car il n'y aura pas eu d'imprégnation aux hormones.  D'autres vous conseilleront d'attendre les secondes ou les 3èmes chaleurs pour intervenir.


Ophélie 5 mois, et Alawa bientôt 14 ans

Dans ce cas là, l'imprégnation aux hormones est faite et on perd une partie du bénéfice de l'intervention si cette dernière avait pour but de réduire le risque de tumeurs.
 La fabrication de l'hormone de croissance étant liée aux hormones sexuelles, dans le cas des grandes races, certains vétérinaires préconisent d'attendre 15 mois  qui est très souvent l'âge où la femelle a quasiment atteint sa taille adulte pour intervenir. Dans ce cas, la jeune femelle aura déjà eu 2 ou 3 fois ses chaleurs.
Plus la stérilisation est faite tardivement, plus le bénéfice sur le risque de tumeurs mammaires diminue. D'autres vétérinaires quant à eux, conseillent quelle que soit la taille du chien une stérilisation précoce car pour eux, le fait de stériliser ne joue pas sur la croissance. 
On peut dire que plus on stérilise tôt, plus le risque de développer des tumeurs est faible; passé les 4èmes  ou 5èmes chaleurs, on perd le bénéfice de l'intervention sur le "risque tumeurs", la stérilisation permet juste d'avoir le côté "confort" en supprimant les chaleurs.

Cheyenne

Il faut simplement que les propriétaires soient informés, puissent en parler avec leur éleveur et leur vétérinaire afin d'avoir le maximum d'arguments pour se faire leur opinion et prendre la meilleure décision pour leur chienne.

La stérilisation est un vaste sujet qui à l'heure actuelle divise encore le monde médical ... 

7 juillet 2018

Revue 14

Le n° 14 est chez l'imprimeur, vous aurez de la lecture pour les vacances ...

40 pages et des articles variés : historique du Landseer,  santé, éducation....


30 juin 2018

Le coup de chaleur fait partie des urgences vétérinaires et est la plupart du temps dû à l'inconséquence et à la négligence des maîtres.





On pense bien évidemment au chien laissé dans une voiture au soleil où la température atteint rapidement les 70 °…
Mais le coup de chaleur, rapidement mortel, peut survenir même si l'animal n'est pas enfermé.
Le chien ne transpire pas, le seul moyen de réguler sa température c'est le halètement.
Un chien laissé sur un balcon, dans un jardin, sur la plage peut être victime d'un coup de chaleur en très peu de temps.

Signes :

Il halète de plus en plus fort parce qu'il est en manque d'oxygène, les muqueuses sont bleutées, la langue devient violette, la température du corps monte jusqu'à 41, 42°.
L'animal est prostré, salive beaucoup. L'abattement peut alterner avec des phases d'agitation. Il peut ensuite être pris de convulsions.
A ce stade l'accident cardiaque peut survenir très vite.

Que faire?

Il faut le mettre rapidement à l'ombre, de préférence dans une pièce fraîche et abaisser sa température.
Le premier geste pour le sauver sera de le refroidir progressivement, avec des serviettes mouillées sur la nuque (siège de la régulation thermique) et le crâne, puis avec un jet d'eau en insistant sur la nuque, ensuite poser un sac avec des glaçons à la base du crâne
Dès que possible il faut le transporter chez le vétérinaire le plus proche, en lui maintenant ses serviettes mouillées  sur la nuque et le dos
La prise en charge est une urgence :
Il sera mis sous perfusion pour être réhydraté, le praticien lui administrera des corticoïdes en intraveineuse et le chien sera hospitalisé quelques jours dans les cas les plus graves.
Si la température de l'animal était très élevée, des séquelles neurologiques peuvent subsister.




Prévention :

Eviter les longs voyages en voiture en pleine chaleur. Faire des arrêts fréquents pour le mettre à l'ombre et lui donner à boire.
Ne pas laisser le chien dehors en plein soleil aux heures chaudes de la journée, lui aussi a droit à la fraîcheur de la maison.
Laisser une gamelle d'eau à proximité en permanence et la renouveler pour qu'il ait à disposition une eau fraîche mais non glacée. 
Ne pas demander d'effort au chien pendant les fortes chaleurs : randonnées, course, jeux en plein soleil.
Lors de promenades mouiller le chien, en insistant toujours sur la tête et le coup, lui faire tremper ses pattes dans l'eau.





De toute façon s'il a le choix, il rentrera se mettre au frais largement étalé sur le carrelage.




Un chiot, un chien âgé ou malade seront d'autant plus vulnérables. 

Spécial Landseer : plus votre chien est noir, plus il sera sensible à la chaleur. Faites l'expérience : mettez votre main alternativement sur les zones blanches et noires quand votre chien est au soleil....
N'oubliez pas que si vous avez chaud, c'est pire pour votre chien !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...